Les joies des aventures près de la maison

par Evan Johnson,


À l’époque où je travaillais comme journaliste dans l’état du Vermont, tous les vendredis du mois de mai jusqu’à la fin septembre, apportaient le même combat. Vers 3 h de l’après-midi, mon attention commençait à se focaliser sur l’horloge. Je comptais les minutes jusqu’à ce qui était l’heure de quitter pour le weekend. 

 

Bien sûr, mes responsabilités de journaliste m’empêchaient de me diriger vers les lacs et les montagnes le plus tôt. Lorsque les meilleures heures de la journée disparaissaient tranquillement à l’extérieur, je me suis retrouvé à écrire, puis à vérifier et revérifier les titres, les photos et le contenu de tout ce qui figurait sur la première page de la prochaine édition qui allait naitre le lundi. Mais dès que la version finale de la page de couverture frappait mon bureau, je la vérifiais et apposais mes initiales à l’encre rouge, toute la ligne défensive des Patriots ne pouvait pas me garder à l’écart des innombrables aventures des Green Mountains près de chez moi.


J’ai plusieurs amis et connaissances qui se rendent régulièrement dans des endroits assez éloignés pour un weekend de VTT, de pêche ou de camping. Bien que j’aime explorer de nouveaux endroits et faires de nouvelles rencontres, je suis tout autant fanatique de connaitre à un autre niveau d’intimité une partie de l’endroit que j’aime appeler chez moi. En été, je sais où trouver les sources d’eau et les emplacements de camping sauvage et l’hiver, je connais les routes fermées où je peux skier librement. J’adore ces endroits près de chez moi puisque je peux les expérimenter avec différentes personnes et dans différentes conditions. J’aime comment je peux aller skier un matin d’hiver, puis aller déjeuner à mon restaurant préféré puis encore avoir le reste de la journée pour pelleter la neige, rassembler le bois de chauffage ou relaxer avec un bon livre. Il n’est pas nécessaire de consacrer ma journée au complet à une seule activité ici, dans le Vermont.



Il y a quelques années, mon meilleur ami m’a invité à faire de la randonnée avec lui sur le Long Trail, un sentier de randonnée au Vermont qui date du début des années 1900 et qui s’étale sur toute la longueur de l’État. Il est maintenant connu pour être le plus ancien sentier de longue distance aux États-Unis. Même lorsqu’il est arrivé en retard à notre point de rencontre, nous avons toujours pu nous rendre sur le sentier à l’heure. Nous étions toujours en mesure de trouver un endroit où nous stationner, parcourir un tronçon du sentier et voir de magnifiques levers du soleil et couchers du soleil dont nous nous souvenons encore. 

 

Certains de mes autres favoris se font en moins d’une fin de semaine. Pine Hill Park, près de Rutland au Vermont, compte des dizaines de kilomètres de pistes simples et doublent qui traversent des forêts sereines et d’anciens étangs de carrière.



Bien sûr, le lundi matin, à 8 h 30, je me retrouve toujours au même endroit qu’avant, à mon point de départ, comptant les jours et les heures qui me séparent de mon prochain départ.